Paroisse Saint Eloi des Hauts de l'Aurence

Saint Eloiimprimante

Publié le 25 mai 2010

SAINT ELOI est né à Chaptelat, en 588, d’une famille d’origine gauloise.

A l’âge de 7 ans, il part en pension à Limoges, chez le monétaire ABBON; il fait ses études à l’école Cathédrale, et apprend le métier d’orfèvre.


A 17 ans, il part travailler à Paris, dans l’atelier du monétaire royal. Il est remarqué par le roi CLOTAIRE II pour son talent ingénieux : renouvelant la technique du martelage de l’or, il fabrique pour le roi deux trônes, avec la quantité de métal qu’on lui avait allouée pour en faire un. Il entre à l’école du Palais, qui forme les futurs administrateurs du Royaume. Il se lie d’amitié avec DAGOBERT, le fils du roi. CLOTAIRE le nomme « Maître des monnaies » et lui confie le budget du royaume.

Lorsque DAGOBERT succède à son père en 629, il fait d’ELOI son « premier ministre ». ELOI entreprend de grandes réformes, qui améliorent la vie du peuple, font éclore des villes nouvelles, créent du travail. Il assainit les finances publiques et réévalue la monnaie. C’est aussi un fin diplomate. Il fait la paix avec le roi de Bretagne saint JUDICAËL.

Il crée de nombreux monastères, qui sont à cette époque, des foyers d’activité économique et d’emplois. ELOI est proche du peuple. Il montre un vrai souci du « bien public », concept encore inconnu dans la Gaule franque marquée par les luttes entre tribus germaniques.

Son travail auprès de DAGOBERT, instaure une longue période de paix et de stabilité. Sa renommée s’étend. Sa profonde charité lui fait inventer des pratiques nouvelles, comme le rachat d’esclaves, qu’il fait libérer et éduquer dans des monastères, entre autres à Solignac, qu’il fonde en 632.

A la mort du roi, en 639, il devient évêque de NOYON et TOURNAI, vaste diocèse qu’il administre dans le même esprit de justice et de charité. Il y crée des villes, comme Saint-Quentin ou Dunkerque, il se dépense sans relâche au service des pauvres.

Lorsqu’il meurt, en le 1er décembre 659, il est proclamé « saint » par la « vox populi ». Il est fêté tous les ans le premier dimanche de décembre à Chaptelat et tous les sept ans lors des Ostensions.

 

Confrérie Saint Eloi  de Chaptelat en Limousin

Association loi 1901

Fondée au cours de l’Assemblée Constitutive du 22 Avril 1994 à Chaptelat, commune natale de Saint Eloi (588/660).

Siège social : mairie de Chaptelat

Bureau constitué lors de la dernière assemblée générale du 5 décembre 2009

12 membres siègent au conseil d’administration dont :

   Président : Gilbert Tromas

   Vice Président : Robert Neuvillard

   Secrétaire : Louis Courivaud

   Trésorier : Jean-Pierre Granet

   Trésorière adjointe : Josette  Chironnaud

   Contrôleur aux comptes : Alexandre Parthonaud

La Confrérie Saint Eloi de Chaptelat en Limousin est une confrérie religieuse approuvée, à sa fondation, par Monseigneur l’Evêque de Limoges.

Ouverte aux hommes et aux femmes fidèles à Saint Eloi et à son enseignement, elle compte, à ce jour, 34 membres.

Membre de la Fédération des Confréries Limousines.

Adhère à EURELOY, fédération européenne des Confréries de Saint Eloi regroupant les Confréries de différentes régions de France, d’Allemagne, Belgique, Italie, Pays bas. Plusieurs membres de la Confrérie de Chaptelat, au fil des ans, ont été intronisés " Confrères d’Euréloy " à Noyon,  dont Saint Eloi fut Evêque et où il mourut.

La cérémonie de vénération de la relique de Saint Eloi, conservée en l’église de Chaptelat, a lieu, chaque année, le dimanche le plus proche de la date anniversaire de sa mort, le 1er décembre (660). 

         Le règlement intérieur de la Confrérie prévoit en particulier :

● Dévotion à Saint Eloi et pratique de ses vertus dans la vie quotidienne : Charité, Loyauté, Probité.

● Vénération et conservation des reliques à Chaptelat

● Assistance aux associations charitables, aux malades, aux familles éprouvées

● Assistance aux prêtres lors des obsèques chrétiennes

● Assistance aux associations culturelles dans leurs manifestations en l’honneur de Saint Eloi.

La Confrérie Saint Eloi de Chaptelat en Limousin participe, tous les 7 ans, aux traditionnelles OSTENSIONS LIMOUSINES au cours desquelles, de février à septembre,  chacune des Paroisses Ostensionnaires et Confréries honore les saints locaux.

    Découvrez-la en visitant son sitehttp://www.chaptelat-confrerie-saint-eloi.fr/

Les dernières Ostensions à Chaptelat, en l’honneur de Saint Eloi, se sont déroulées dans la ferveur et la joie, le dimanche 7 juin 2009 en présence d’une nombreuse assemblée.

Les Confréries Limousines, et aussi les Confréries St Eloi de divers régions de France, d’Allemagne, Belgique, Italie, Pays Bas étaient présentes aux côtés des Catalacois en ce jour d’élections européennes.

RETOUR